Index - FAQ - Rechercher - Membres - Groupes - S’enregistrer - Messages Privés - Connexion
l'Utilisation des courants praniques colorés

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANZ BARDON'S METHOD Index du Forum -> frabato 's training -> préliminaires
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Arathos
Administrateur

Hors ligne

Inscrit le: 08 Juin 2014
Messages: 308
Localisation: Europe de l'Ouest
Masculin

MessagePosté le: 2016-07-20, 17:19    Sujet du message: l'Utilisation des courants praniques colorés Répondre en citant

A savoir ;
LE COURANT ROUGE FONCE nuit à tous progrès sur tous les plans...dans tous les domaines de l'évolution hermétique...
----------------------------------------------------------------------------------------------------
Swami Ananda parle également de ses courants de prâna colorés dans un de ses livres sur le yoga et le développement des forces latentes.
idem Muni saddhu dans "la maitrise du mental"
voici un texte issu d'un vieux livre de 1910 de mr MANN "la force pensée"
source de la copie texte;
http://spirite.free.fr/ouvrages/mann/force8.htm

-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------
CHAPITRE VIII - LA FACULTE UNIQUE
Les forces universelles ou courants cosmiques — Les couleurs et les vibrations de ces courants — Comment l'homme peut les attirer à lui et s'en servir
1 - Les forces universelles ou courants cosmiques
La science officielle reconnaît que notre globe n'est point isolé dans l'espace. Il fait partie du Cosmos auquel il se trouve relié par des courants cosmiques qui véhiculent les ondulations de forces connues par nous en partie, sous le nom d'électricité, lumière chaleur, etc. C'est ainsi qu'il existe, circulant autour et au travers de la terre, de considérables courants magnétiques allant du nord au sud, et qui pénètrent toutes choses. Ces courants magnétiques sont pour la plupart invisibles ; ils se manifestent matériellement sous forme d'aurore boréale, de lumière du zodiaque, etc. D'autres deviennent perceptibles à notre vue dans certaines conditions, dans les expériences de laboratoires faites au moyen de tubes spéciaux, où l'on on a fait le vide. Les corpuscules électriques s'y meuvent avec une très grande rapidité, communiquant au tube une luminosité considérable, ainsi que de très belles couleurs veloutées; c'est ce qui se produit dans le tube de Crookes. Les rayons X, le radium et toutes les matières lumineuses sont une manifestation, une preuve des forces cosmiques et des courants de force étherique.
Les courants d'éther vont du pôle nord au pôle sud en grandes bandes de lumière, au-dessus et au travers de la terre. Cette force unique de l'espace est attirée au centre magnétique de la terre, elle se manifeste par strates, sous forme de vibrations, et celles-ci sont en rapport, avec les diverses densités de la matière, qu'elles traversent et mettent en mouvement.
La terre est entourée de plusieurs couches d'une substance très pure et invisible, quoique lumineuse, formant les couches inférieures. Or, quand les différentes régions de cette matière sont mises en mouvement par une force unique, elles agissent comme plusieurs forces.
Les couches inférieures étant de densité différente, conséquemment, leurs atomes vibrent à des degrés différents, ce qui fait que les courants composés de matières vibrant inégalement, n'ont pas seulement un mouvement uniforme en avant, mais ils ont aussi une vibration intérieure qui produit des couleurs aussi nombreuses et variées que les différents degrés de vibrations.
A la surface de la terre, tous les courants d'éther se trouvent ensemble et s'entremêlent, si bien que l'homme, qui est un univers en miniature, attire à lui ces forces, qui entrent par son côté droit et entraînent son aura ; quand elles ont parcouru son corps, ces forces ressortent en partie, par le côté gauche après avoir magnétisé chaque atome du corps et du cerveau par leurs vibrations[1].


2 - Couleurs et vibrations des courants cosmiques
Chaque matière qui vibre à des degrés différents doit produire des couleurs différentes. Les couleurs des cinq principales forces sont perçues par les sens intérieurs ou perception mentale.
Notre oeil physique, qui perçoit la lumière blanche, a besoin du prisme pour saisir les différentes couleurs dont se compose cette lumière blanche. De même notre oeil intérieur ou perception mentale a besoin d'une accomodation particulière pour percevoir les différentes couleurs des forces cosmiques. Certains sujets, prédisposés ou entraînés, sont arrivés à un état de perception mentale qui leur permet de voir directement, avec leur lumière propre, les courants cosmiques, soit lorsqu'ils traversent l'espace, soit lorsqu'ils viennent en contact avec le corps humain. C'est à leurs descriptions et aussi à l'enseignement de certaines sociétés d'adeptes que nous devons les meilleures descriptions des forces colorées. On remarquera qu'elles se confondent sensiblement avec les couleurs perçues par notre oeil physique.
Ce sont, en commençant par le plus infime degré de vibration, qui est aussi le plus élevé : jaune, bleu, vert, orange ou rouge. Dans chacun de ces principaux courants, il y a plusieurs subdivisions ; chacune de celles-ci est séparée des autres par une différence d'amplitude et de hauteur de vibrations, et par conséquent par nuances, dont la couleur prédominante distingue chaque sous-courant.

Courants universels de pensée — Degrés de vibrations — Couleurs et états mentaux
Les courants d'éther à la surface de la terre, perçus comme image mentale, présentent l'aspect de plusieurs rubans de lumière colorée tournoyant dans toutes les directions et même se heurtant contre les auras de chaque personne. Vivre, c'est faire usage de ces courants, s'en servir consciemment pour notre avancement futur dans l'évolution, ou les utiliser pour des usages inférieurs, c'est faire choix de la vie que nous désirons vivre.
Il est à comprendre que, bien qu'il existe dans l'espace des courants de forces simples, quand ils ont frappé notre esprit, chaque couleur produit un degré correspondant de vibrations dans notre atmosphère mentale ou aura, et ainsi cause un désir intense dans l'état mental correspondant, car alors nous trouvons de grands courants de « forces pensées » dans lesquels se manifestent tous nos différents désirs et idées.
Nous concentrons des courants de pensées par la simple contemplation de la couleur désirée.
Il est, par conséquent, d'une grande importance que nous apprenions à nous servir constamment des courants de force éther ou force pensée universelle et de les capter lorsqu'ils nous traversent. Ceci s'accomplit par la simple représentation, ou image mentale, de la couleur du courant dont les vibrations produiront l'état d'esprit que nous désirons en fixant ensuite cette image par la contemplation. Cette concentration prolongée de la pensée sur l'image couleur jusqu'à ce que notre aura vibre en harmonie avec ce courant, dont nous désirons nous servir, nous permettra de nous en rendre maîtres plus facilement et de nous approprier les pensées et désirs se manifestant dans ce courant particulier de la force cosmique.

Couleurs attractives et répulsives des courants
La signification des couleurs et des courants et les désirs qui se manifestent dans chaque degré de vibrations, doivent être parfaitement compris, car les vibrations de couleurs inférieures causent l'insuccès si elles prédominent. Ceci est dû à leur nature répulsive ou antagonistique ; tandis que les vibrations supérieures assurent le succès.
Les vibrations inférieures démagnétisent les atomes du corps, produisent la maladie et ramènent les saines conceptions mentales de notre aura à un état d'esprit inférieur; elles provoquent les erreurs de jugement et, conséquemment, la malchance dans tout ce que nous entreprenons.
Les vibrations supérieures, au contraire, magnétisent chaque atome du corps, élèvent les vibrations des organes à leur état normal et ainsi chassent les vibrations étrangères et contraires; elles donnent à l'esprit un idéal plus élevé en augmentant les vibrations des cellules cérébrales. C'est ainsi que des idées supérieures émanent du cerveau de l'homme qui, par des efforts conscients, met en contact ces forces extérieures universelles ou cosmiques avec ses propres forces intérieures, cette poussée de l'âme ou étincelle vitale qui nous maintient en vie.

Le courant de vibrations jaunes
Le premier et le plus élevé des courants d'éther est le jaune. Le courant vibrant avec les plus rapides et subtiles vibrations présente la couleur jaune, lorsqu'il est perçu par les sens intimes; mais, par la représentation de la couleur matérielle jaune, comme un rayon de lumière dorée, et par sa contemplation, nous pouvons attirer cette force en nous-mêmes et l'y conserver, et cela malgré qu'elle ne soit pas perceptible par le sens physique.
Le courant jaune dans le courant d'éther de l'esprit universel est la force dynamique la plus élevée et la plus grande sur cette planète. Dans ce courant se manifestent toutes les qualités de l'esprit que nous sommes à même de nous assimiler dans le degré d'évolution où nous sommes.
C'est le courant de sagesse intellectuelle, d'intuition, d'amour et de divine harmonie.
La personne dont l'esprit subjectif ou les idées supérieures ne gouvernent pas l'esprit objectif ou les désirs matériels, ne peut se mettre en harmonie complète avec ce courant. Un idéal très élevé et des pensées supérieures sont nécessaires, avant que la vision du courant mette la personne, qui désire se le représenter, à même de se figurer son immense champ d'action et d'obtenir la sagesse intellectuelle se manifestant dans ce courant. Si vous désirez l'amour altruiste dans un sens élevé et universel, représentez-vous un flux de lumière jaune dorée surmontant votre aura, et concentrez votre pensée sur cette image jusqu'à ce que vous sentiez le pouvoir merveilleux des vibrations de cette force salutaire et magnétisante.
Quand la personne qui se sert de ces courants fluidiques, aura entraîné sa pensée jusqu'à ce qu'elle en ait la maîtrise et le contrôle absolus, elle pourra alors faire usage de cette grande force spirituelle de la lumière jaune dorée, qui la protégera de tous dangers, puisque les vibrations élevées détourneront d'elle les influences mauvaises de la colère et de toutes les émotions inférieures.
L'enseignement que nous donne Jésus d'aimer nos ennemis a donc un caractère absolument scientifique, basé sur la connaissance qu'il avait de l'existence de ces vibrations et de leur fonctionnement. La basse vibration rouge de la colère, ne peut pas atteindre une personne qui projette dans toutes les directions les hautes vibrations de pensées saines et élevées. C'est pourquoi il est sage de ne pas tendre ses pensées vers la tristesse, mais de les maintenir sur des sujets sereins et calmes. Par la contemplation de ces idées de calme sérénité, nous serons à même de concentrer en nous les couleurs les plus pures du courant ; ainsi nous élevons nos propres vibrations et activons notre évolution individuelle en liant intimement notre être conscient au conscient universel dans lequel nous vivons constamment.

Le courant dont les vibrations sont bleues
Comme tous les autres courants, celui-ci se subdivise en plusieurs sous-courants, depuis le bleu indigo foncé jusqu'au pâle bleu clair de nos ciels d'automne : c'est ce courant qui agit sur nos qualités mentales.
Dans les divers sous-courants se trouve l'inspiration qui nous permet d'atteindre aux plus hautes connaissances humaines : les arts, la littérature, la musique, l'harmonie, la philosophie. C'est dans le courant et le sous-courant bleus qu'il faut chercher la réalisation des chefs-d'oeuvre. Avant de pouvoir utiliser pleinement ce grand courant et s'assimiler les connaissances intuitives qui s'y manifestent, la pensée subjective de l'homme doit remplacer la pensée objective ou raisonnée : c'est à cette source que se puise l'inspiration dans l'art et dans la science.
Si vous désirez faire de la musique et commencer à apprendre cet art, attirez à vous des aptitudes spéciales par la contemplation des courants bleu-indigo foncé, couleur qui donne cette inspiration. L'inspiration pour la musique élevée doit être puisée dans les sous-courants bleus, depuis le plus élevé sous-courant, jusqu'au plus pâle.
L'inspiration musicale d'une nature moins raffinée se trouve entièrement hors du bleu; on la trouve, soit dans le vert, l'orange ou le rouge et leurs subdivisions, suivant les sentiments ou vibrations intimes que cette musique est destinée à produire.
Le plus grand talent littéraire se trouve dans le sous-courant bleu clair. Si ce courant de grandes pensées est mis à profit, les plus belles idées des philosophes, des poètes, des auteurs de tous les âges nous pénètrent, et nous pouvons alors résoudre les problèmes difficiles de la vie.
Les plus grands poètes du passé ont été inspirés en s'absorbant inconsciemment dans la contemplation du courant bleu. En dirigeant la poussée intérieure vers ces vibrations, en se les assimilant, ils ont ouvert leur esprit à toutes les pensées sublimes, et c'est ainsi qu'ils ont pu écrire ces poèmes, à l'unisson desquels vibrent les âmes élevées qui seules savent les comprendre.
Des poètes comme Shakespeare, Milton et Emerson, ont puisé, dans la puissante force bleue, l'idée, l'inspiration qui constitue le génie. Il est vrai que quelques illustres auteurs ont leur génie de naissance ; mais ce génie peut aussi s'acquérir par la concentration du courant coloré qui flue autour de notre monde par l'assimilation des idées supérieures et un idéal élevé et pur. Nous nous lions inconsciemment à la source de toutes les inspirations et puisons en elle à pleines mains.

Pour élever constamment nos vibrations
Contemplez l'image que vous vous êtes formée du courant bleu, et ces vibrations produites par le contact des deux forces intérieures et extérieures, iront magnétiser les cellules du cerveau, vous rendant ainsi capables d'accomplir n'importe quel exploit intellectuel.
Nous pouvons élever notre aura d'une façon permanente, mais il est nécessaire pour cela d'efforts successifs. Sans quoi, après que l'aura aura bien absorbé la couleur bleue par la contemplation, il retombera graduellement à sa couleur normale, gardant néanmoins une petite augmentation permanente du bleu acquis.
C'est ainsi que l'évolution individuelle peut être hâtée, et notre état intellectuel et moral être élevé par un rapport constant avec les courants ayant les vibrations les plus hautes.

Couleur ou degré de vibrations de la poussée de vie
Lorsque le sous-conscient est maître de ses désirs inférieurs ou pour mieux dire lorsque la poussée de vie intérieure est pure la couleur de ses vibrations est bleue. La mentalité objective étant verte et d'un degré inférieur de vibrations, doit être élevée pour s'unir d'une façon harmonieuse au subjectif. Le conscient et le sous-conscient formant ensemble l'individualité, c'est le but de notre évolution de permettre à ces mentalités de s'unir en permanence en un seul conscient, et d'acquérir ainsi l'immortalité. Si les vibrations de la mentalité objective sont
entraînées par les vibrations rouges de la nature animale qui existe au fond de chaque homme, c'est au contraire la séparation permanente de ces deux mentalités, chose qu'il faut éviter avec le plus grand soin. La vibration bleue-verte indique que l'esprit subjectif commence à dominer l'individualité, et, à ce point, les vibrations bleues sont très désirables, car ce sont les prodromes du rétablissement de la santé et de l'harmonie d'une personne, par l'élévation des vibrations de son aura.

Courant vert d'individualisation. — Manifestation des idées, des possessions personnelles
Le courant vert est la couleur de l'individualisation ; dans ses rayons les plus élevés point d'égoïsme, tandis que l'égoïsme est tout entier dans ses rayons inférieurs. Conséquemment, tous les désirs personnels sont perceptibles dans ce courant ; les désirs de distinction, de renommée, de richesse, se manifestent dans les courants verts.
C'est aussi un courant d'intellectualisation pure et rationnelle, lorsque l'intuition subjective ne peut pas agir comme dans certaines connaissances. Une personne peut avoir une grande mémoire pour les faits et néanmoins ne point posséder la réelle sagesse du pouvoir intuitif de l'esprit élevé.

Egoïsme dans les rayons vert foncé
Le sous-courant vert foncé est le courant du pur égoisme dans son aspect le plus bas. L'herbe verte d'une cascade est la couleur du courant dans lequel se trouvent tous les désirs de possession personnelle, tels que: renommée, distinctions honorifiques, position sociale ou politique, succès financier, etc., etc. Les pensées pures et rationnelles sont dans un rayon de vert lumineux plus resplendissant et d'un degré plus haut de vibrations que les précédents. La pure individualisation, dans son aspect le plus raffiné, se manifeste dans les vibrations supérieures du courant vert pâle.

Les vibrations vertes en astronomie. Planètes individualisantes
Le vert est la couleur d'individualisation au travers de tout l'univers, ainsi que la couleur prédominante des vibrations terrestres.
La planète d'individualité verte est la quatrième de la chaîne des planètes dans l'univers et elle vibre aussi au quatrième degré de l'échelle. Cette couleur particulière doit être attribuée au degré des vibrations qui la particularisent, lui font tenir la place qui lui est assignée dans 1' « harmonie des sphères ».
Toutes les autres planètes qui resplendissent d'une lumière verte sont celles dans lesquelles la conscience cosmique commence à faire sentir son influence.
Sur notre terre, le règne végétal se particularise par son feuillage vert, tandis que l'homme porte sa croix sur cette quatrième planète, où il doit conquérir son immortalité avant de passer dans les vibrations bleues de la cinquième planète de la chaîne. Les planètes dont les vibrations sont vertes sont donc, comme la quatrième planète, celles où l'individualisation de la conscience se forme avec une marche similaire.

Le courant financier. — Un sous-courant du vert
En attirant le sous-courant vert-automnal nous concentrons cette force en nous.
Si l'on désire fortement de l'argent, le désir peut être intensifié considérablement en se servant du courant financier, l'on s'unit ainsi aux grandes forces de la nature, au lieu d'aller contre elles.
Si vous suivez les règles ordinaires de la métaphysique et faites une image définitive mentale dans le courant vert, votre désir se matérialisera; si vous concentrez sur cette image toute votre pensée, ce désir se réalisera plus promptement qu'en voulant le réaliser sans l'aide du courant fluidique, car l'esprit individuel, pour arriver au plein développement de ses désirs, a besoin de l'aide de l'esprit universel. Comme le monde est gouverné par la loi des désirs et des
réalisations mentales, vous serez à même de réaliser l'aide financière dont vous avez besoin. Mais, pour mettre cette règle en action, certaines conditions seront requises, dont la plus importante de toutes est de ne pas se livrer aux vibrations rouges. On repoussera donc les désirs inférieurs du plan animal et cela d'une manière permanente, en développant cet état d'âme spécial, qui nous permet de toujours faire ce qui est bien au bon moment.
Le cancer guéri par les rayons verts. Les rayons « X » sont une partie de ce courant.
L'usage du courant vert est d'un grand avantage dans le rétablissement de l'équilibre psychique par les courants fluidiques de pensée. Cette force apporte dans le corps de nouveaux matériaux ou atomes et en reconstruit de nouveaux quand elle est dirigée au travers de tout le système organique soit par l'appel, soit par les projections mentales, suivant que l'on désire les employer pour soi ou faire bénéficier autrui de ces avantages.
Les vibrations fortifiantes magnétisent les atomes à nouveau, emportent les atomes démagnétisés et en forment d'autres à leur place. Les nerfs sont fortifiés et individualisés par ces vibrations dans toutes les maladies nerveuses. Elles raffermissent aussi le nerf optique dans les cas de faiblesse de la vue. Les rayons dénommés « rayons X » font partie du courant vert ; ils sont rendus visibles à l'oeil par un instrument spécial ; ils sont d'une aide considérable dans le traitement du cancer. Mais, s'ils ne parviennent pas toujours à guérir ce mal, c'est qu'ils ne détruisent que les microbes de la plaie et n'atteignent pas ceux qui circulent dans le sang et l'infectent. Mais, si le courant tout entier est dirigé au travers de l'organisme entier par des projections mentales, ces germes sont détruits de fond en comble et la maladie ne reparaîtra jamais plus.
Quand la suggestion est seule employée, la maladie, à des époques régulières, reparaîtra, bien que le patient, qui aura été soumis à l'influence suggestive, se croie guéri. C'est que l'effet seul aura été enrayé, mais la cause ou les germes qui subsistent dans le sang reformeront une nouvelle plaie cancéreuse. Le succès de la guérison magnétique peut donc exister là où les rayons X ont échoué. Le médecin fera pour cela usage de l'influence des courants fluidiques.
Le courant orange de la force cosmique ou force de vie universelle.
Le courant orange est la force de vie. C'est le « souffle de vie » de la bible, la « vie » du Sanscrit et de la philosophie hindoue. Ses vibrations se trouvent dans tout l'univers ; toutes choses sont imprégnées et animées par elles d'une grande force de vie.
La respiration chez l'homme et chez les animaux fait pénétrer cette force dans le sang par l'intermédiaire des poumons, car cette force fait partie pour ainsi dire de l'air que nous respirons ; elle est aussi tout à fait indépendante de l'oxygène ; c'est elle qui crée, construit et donne les formes. Les affinités chimiques, les attractions et répulsions des atomes groupés ensemble par le jeu de leurs vibrations, tous ces phénomènes sont produits par la force de vie ou courant orange. C'est la force constructive et destructive qui maintient le corps physique en bon état ou cause la désagrégation de ses atomes; c'est, en un mot, l'essence vitale de la forme physique.
L'absorption de la force orange par la respiration a une influence bien plus favorable sur une personne en bonne santé, car elle est plus capable de recevoir et de ressentir cette force qu'une personne malade, et une personne développée mettra bien plus à profit cette force qu'une personne dont l'état de développement physique n'est pas dans d'aussi bonnes conditions.
Le courant orange est le plus utile à la croissance et au développement rapide des forces physiques, et cela aussi bien pour les plantes que pour l'homme et les animaux. Les enfants qui ne se sont pas bien développés et n'ont pas encore de vibrations vertes, sont guéris par la respiration abondante et constante d'air frais et pur, dans lequel ils absorbent graduellement la force de vie orange. C'est aussi le meilleur moyen de guérir les maladies, si l'on force l'air dans les poumons par la respiration rythmique spéciale et la respiration profonde.

Le grand courant rouge d'émotion
Le courant rouge est celui qui vibre le plus lentement parmi tous ceux déjà mentionnés. Il y en a pourtant encore un dont les vibrations sont plus basses, mais son influence pratique est moins grande sur notre développement. Les plaies, le feu, les catastrophes causés par les vibrations rouges et amenés par les pensées perverties de l'homme.
Les vibrations du grand courant rouge ne sont pas attirées consciemment par l'homme, et cette attraction inconsciente cessera dès que nous serons devenus maîtres de nos émotions. Les vibrations rouges étant désagrégeantes et d'une nature inférieure, elle empêchent les désirs élevés de nous atteindre et les images mentales d'un idéal élevé de se former dans notre être psychique. Par sa force répulsive, le courant rouge les éloigne constamment de nous. Les personnes dont les vibrations sont basses, par suite de leur manque de maîtrise sur leurs émotions, celles qui donnent libre cours à la colère, à la crainte, aux passions de toutes sortes, attirent inconsciemment cette force répulsive, et leur aura se mélange constamment de couleur rouge; c'est ainsi, que de plus en plus, leur succès dans la vie devient difficile.
Ce courant rouge démagnétise les cellules du corps humain et cause leur désagrégation il ne flue pas d'une façon rythmique, ainsi que font les vibrations supérieures, aussi les mauvais microbes ont toute facilité de pénétrer dans l'organisme dont les cellules sont affaiblies. C'est ainsi, et pas autrement, que se produisent la plupart de nos maladies. Si cette force répulsive démagnétisante est très puissante, la désagrégation est immédiate et peut amener l'apoplexie.

Les sous-courants du rouge
Parmi les sous-courants du rouge est le courant rouge-brun, dont les vibrations sont mises en mouvement et attirées par nous lorsque la crainte prévaut dans notre mentalité. Si ce courant dure un certain temps, nous attirons à nous le danger que nous craignons. D'ailleurs, une personne, ayant constamment des vibrations de cette couleur, ne peut avoir aucun succès dans ce qu'elle entreprend, car toutes ses velléités passagères de s'y soustraire sont continuellement subjuguées par les vibrations contraires. Le rouge foncé est la couleur de la satisfaction des sens. Le rouge clair est la couleur des rayons des personnes colériques. Il est donc nécessaire de maîtriser la colère afin de vibrer en harmonie avec les courants dont les vibrations élèvent l'homme. Les courants rouges ne permettront jamais à ceux qui s'y soumettent d'obtenir ni santé, ni fortune, ni bonheur, c'est pourquoi il faut développer cet état d'âme appelé « volonté » qui nous permet toujours, même inconsciemment d'attirer à nous les vibrations des courants favorables[2].


3 - Comment capter ces courants ?
Nous indiquons ici notre méthode personnelle et nous engageons les expérimentateurs à se rendre compte de la simplicité de notre théorie et de la facilité des moyens psychiques à employer. Comment l'homme peut attirer à lui les courants cosmiques et s'en servir.
Les courants cosmiques, se captent de deux manières différentes : 1° par l'appel ; 2° par la visualisation. L'appel est purement mental ; il est la conséquence de notre état d'âme et, des deux moyens, il est le plus efficace. Il attire en effet en nous les forces extérieures sans notre intervention consciente.
Notre état mental, cause de l'appel, devra donc être perfectionné de plus en plus afin que les courants attirés soient les meilleurs, c'est-à-dire les plus élevés. La nécessité du développement de la volonté apparaît donc clairement puisque la volonté est cet état d'âme ou manière d'être qui indique que nous sommes entièrement maîtres de nos actions et de nos pensées, et que nous exerçons sur les deux un contrôle absolu.
La visualisation se fait de deux manières différentes., l'une physique, l'autre mentale.
Physiquement notre oeil contemple les couleurs qui sont celles des courants cosmiques et que la nature ou l'art offre aux regards de notre corps.
Mentalement nous évoquons en nous l'image colorée des courants cosmiques et nous appelons, par là même, d'une façon volontaire, tel ou tel courant. C'est en quoi la visualisation mentale, qui est un appel conscient, diffère de l'appel, qui, lui, est une visualisation inconsciente.
La visualisation physique mène à la visualisation mentale. En effet la contemplation d'une couleur, qui est celle d'un courant cosmique, dynamise la pensée et la conduit à vouloir consciemment, à appeler le même courant cosmique.
Or, si toutes les couleurs que perçoit l'oeil physique sont celles des courants cosmiques inférieurs, il est certain que notre visualisation mentale en sera affectée ; l'image psychique de ces forces ressemblera en effet à l'image physique que nous avons devant les yeux. Pour nous rendre compte de ce fait analysons ce qui se passe chez l'homme qui quitte la ville et se rend à la campagne; l'air pur, dit-on, lui donne la santé. C'est juste, nous devons admettre que l'air est un vivificateur puissant, mais le changement d'air suffit-il à expliquer cette récupération presque instantanée qu'éprouve l'homme aux occupations sédentaires, le citadin fatigué de son travail ? Oui, si la fatigue est uniquement le résultat du travail; non, si la fatigue est partiellement due à la visualisation des choses qui nous entourent. Le changement de milieu, dans ces cas, produit autant d'effet que le changement d'air, mais comme le changement d'air est toujours accompagné d'un déplacement, l'on ne se rend pas généralement compte du fait que le changement de milieu a produit un effet immédiat plus grand sur l'état physique que l'air pur lui-même. Le contentement, la joie, une satisfaction inexplicable ressentis, est-ce l'air que produit cette amélioration mentale ou bien la vue de couleurs nouvelles et favorables est-elle cause de ce changement ? L'on peut d'ailleurs observer un fait curieux lors d'un déménagement : le changement d'habitation est très souvent suivi d'une recrudescence d'activité et d'un sentiment de bien-être depuis longtemps inconnu.
D'autre part, un changement de milieu amène souvent une grande dépression.
Est-ce alors l'entourage qui est cause de cet état défavorable ? Non, si les personnes sont aimables, dévouées, bonnes; néanmoins la dépression mentale persiste, même à la campagne, même au grand air, dans une certaine mesure. Personne n'a cherché à expliquer ce changement favorable ou défavorable par la couleur du paysage, des tapisseries, des meubles, des tapis, des peintures nouvelles que l'oeil perçoit. C'est pourtant là que réside le secret de cette mélancolie inexplicable d'une part, de cette exubérance continue; d'autre part, que nous observons chez certaines personnes. Il est tellement vrai que les décorations intérieures nous affectent, que le changement de tapisseries dans un logement amène des changements de santé favorables ou défavorables, suivant que ces tapisseries nouvelles scintillent à l'unisson des vibrations des forces élevées ou basses, que l'on voit une ardeur nouvelle dans la physionomie de toute la famille après chaque renouvellement des décorations intérieures. La visualisation physique influe énormément sur la perception mentale, sur l'image psychique et par ricochet sur l'appel inconscient fait aux forces cosmiques. L'on peut empêcher la maladie et souvent la guérir par l'étude et le choix des couleurs du mobilier, des tapisseries dont se compose notre habitation, de même que l'on peut corriger la paresse, la mélancolie et même la neurasthénie par ce même procédé. Nous savons déjà scientifiquement que certaines couleurs agissent sur la croissance des plantes et des animaux, et l'expérience nous enseigne que le rouge excite jusqu'à la rage certains animaux. Pourquoi l'homme serait-il soustrait à ces mêmes influences ? Les couleurs dominantes dans toute habitation devront, être blanc et or. entremêlées de la teinte bleue de santé ; ce trio de couleurs devra former la base de nos couleurs favorites, afin que les percevant toujours nous puissions facilement attirer à nous des vibrations cosmiques portant ces teintes. Elles formeront d'ailleurs un ensemble artistique et neutraliseront en grande partie les autres couleurs dont la nécessité ou les circonstances nous auraient entourés.
Quel est l'effet, sur l'homme de la campagne, des couleurs qu'il y perçoit et de l'air qu'il y respire ? Cet effet change avec les altitudes. Si, au lieu de rester dans une vallée, nous nous transportons sur une montagne nous voyons tout autour de nous le ciel bleu, le courant de santé et le beau soleil avec ses magnifiques rayons « or » courant de sagesse qui porte en lui les vibrations cosmiques par excellence. Or les rayons de ce soleil nous pénètrent de tous côtés; par la respiration nous attirons à nous les courants oranges contenus dans l'air et nous nous trouvons dans un milieu des plus favorables à la santé physique aussi bien qu'à la santé morale ; le corps et l'âme profitent de ces avantages et en bénéficient. Dans les grandes chaleurs d'été, le bord de la mer nous donne de magnifiques avantages, surtout, si nous pouvons contempler le ciel bleu clair et les eaux profondes aux reflets divers du haut de ces falaises dont l'herbe possède une verdure spéciale. Tout est en effet avantageux à la santé dans les conditions que nous venons de décrire, la visualisation par l'image mentale est très facile et donne de merveilleux résultats. La visualisation des courants cosmiques au bord de la mer est des plus favorables à notre développement mental, à notre succès définitif. Elle est chose aisée puisque l'oeil perçoit ces couleurs constamment et que tout y est imprégné de santé, de joie et de bien-être.
La nature nous donne un exemple frappant de l'harmonie des couleurs : par le jaune ruisselant des moissons, elle nous enseigne la sagesse, par le blanc manteau de sa neige d'hiver elle nous présente l'image de la pureté d'intention dont notre être entier doit être couvert et nous met à même d'arriver à l'immaculée conception de nos actes par l'idée noble dépourvue de tout ce qui est bas, méchant et contraire à notre bien-être et à celui des personnes qui nous entourent Cette conception pure est la clef et l'alphabet occulte du Grand-Livre de la sagesse.
Si la nature nous donne le bon exemple nous avons le grand tort de ne pas toujours le suivre. Nous ne lisons pas dans ce grand livre car nous ne voulons pas apprendre à y lire. La mode nous conduit, nous sommes ses esclaves et c'est ainsi que des êtres intelligents font fi de leur intelligence, abdiquent cette couronne de royauté en faveur d’un inconnu, dessinateur de la mode du jour. La femme, pour lui plaire, porte des vêtements qui entravent sa liberté, empêchent le plein jeu de ses poumons, resserrent dans des mailles d'acier les parties vitales de son être ; elle dirige toutes ses pensées vers la mode. En deuil, elle se couvre de crêpe et répand autour d'elle les vibrations de la maladie afin d'indiquer un regret qui serait mieux placé dans le coeur.
L'homme est poussé vers le café, les lieux de plaisirs où il fume, boit, mange à l'excès ; il jette dans les assemblées plus dignes qu’il fréquente les vibrations mauvaises de son habit noir. C'est la mode, nous lui obéissons tous; mais quoi que l'on dise, au point de vue physique comme au point de vue moral, c'est l'homme qui, au point de vue de la santé, est le plus affecté par cet état de choses. Les statistiques prises par nous s'étendant sur une période de six ans montrent, sans l'ombre d'un doute, que le plus grand nombre de malades ne se trouvent pas parmi le sexe faible ; en effet, les deux tiers environ des chroniquement atteints par des maladies diverses sont des hommes.
Les courants cosmiques, les exercices physiques et la maîtrise de soi, qui permet de n'ingérer dans l'estomac que la qualité et la quantité d'aliments nécessaires, constituent le triple médicament qui, seul, peut nous maintenir en santé. Sachons donc permettre aux forces cosmiques de faire leur oeuvre de bien en nous comme ils le font dans la nature toute entière. Un brin d'herbe ne saurait pousser sans leur secours, ni se parer sans leur intervention de ces merveilleuses couleurs qu'aucun artiste ne sait reproduire. Sans l'aide de ces forces qui sont l'émanation d'une force unique, centre d'où toutes choses émanent, rien ne saurait exister. En contrecarrant cette harmonie merveilleuse des mondes et des univers, l'homme se place hors du diapason de ce merveilleux ensemble et il en souffre. Il est l'instrument discordant contre lequel se révoltent les oreilles sensibles, il jette une fausse note dans ce magnifique concert des forces cosmiques, note qui vient faire grincer l'instrument émetteur lui-même.
Mettre un violon au diapason d'un piano demande une certaine habileté. Dans un orchestre, accorder les instruments à un diapason unique, demande à chaque musicien un certain effort. Dans un concert chaque musicien doit, en jouant sa partie, la raccorder et la subordonner à l'ensemble. La capacité qu'il déploie dans cette oeuvre d'harmonie donne la mesure de son mérite et de son talent. L'art d'accorder la mentalité humaine avec l'harmonieux concert du Cosmos est pour le moins aussi difficile que l'art d'accorder un violon. « Faire sa partie » dans
le grand concert humain est au moins aussi difficile que faire la sienne dans un concert musical ou vocal. Mais, alors que le musicien, pour se rendre maître de son art, n'hésite pas à faire un long apprentissage, combien d'entre nous ont-ils fait un apprentissage méthodique leur permettant de réaliser l'harmonie nécessaire dans l'orchestre de l'humanité. Ce défaut d'apprentissage, chez la plupart d'entre nous, se trahit par les multiples désaccords que l'on peut constater partout : désaccord entres les ménages, aboutissant au divorce, désaccord dans les ateliers qui entraîne la grève, désaccord entre les peuples et leurs gouvernants qui produit les révolutions, désaccord entre les nations qui se traduit par les guerres. Mais le divorce, la grève, la révolution ou la guerre ne sont pas des remèdes à ce déplorable état de choses. La désharmonie entre les êtres, rend indistinctement malheureux tous ceux que lie la grande loi de solidarité universelle. Soumis aux mêmes lois cosmiques, traversés par les mêmes courants, nous subissons leur influence et, si des désaccords individuels se produisent, nous en souffrons tous en commun. L'harmonie seule peut rendre heureux l'homme, en tant qu'individu et en tant que collectivité. Or, cette harmonie il ne peut la créer qu'en poussant vers le mieux son développement individuel, en s'harmonisant, dans le bien, le juste et le beau avec ses semblables. Mais ce développement individuel il n’est qu'un moyen de l'obtenir et ce moyen c'est la culture de sa volonté, et par suite l'accord établi entre la nature et l'homme, qui utilise à son profit les grands courants fluidiques naturels.



[1] Voir l'Ame humaine, du Dr Baraduc, où l'auteur nous fait connaître comment ces forces sont mesurées avec le Biomètre. Une tiers s'extériorise, les deux autres deviennent force vitale individuelle : ces deux unités constituent le capital-vie.

[2] La théorie des courants colorés n'est pas nouvelle. Enseignée, depuis la plus haute antiquité, dans les associations d'initiés, elle a trouvé une force dans l'expérimentation contemporaine. De nombreux médiums, en état de transe ont vu les couleurs de l'aura, et le livre de M. Leadbeater donné de ces visions des reproductions en couleurs fort documentaires. Nous avons nous-même assis notre théorie des courants cosmiques, de leur couleur propre et de leur influence sur des expérimentations, qui nous ont paru concluantes.


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: 2016-07-20, 17:19    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    FRANZ BARDON'S METHOD Index du Forum -> frabato 's training -> préliminaires Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | creer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB
Appalachia Theme © 2002 Droshi's Island
Traduction par : phpBB-fr.com
Designed & images by Kooky